Parc Eolien "Abdelkhalek Torres"Le parc éolien "Abdelkhalek Torres" à Koudia Al Baida est situé au Nord du Maroc à la pointe de l'Afrique sur le détroit de Gibraltar à moins de 20 kilomètres du continent Européen (Espagne).

Avec une capacité installée de 54 MW opérationnelle depuis l'année 2000, le parc de Koudia Al Baida près de la ville de Tétouan représente un des plus anciens parcs Eoliens d’Afrique. Il est également l'un des plus productifs. A ce titre un programme de Repowering et d'extension est en cours de développement.

Plus de 206 000 MWh/an d'électricité éolienne sont actuellement générés par quelques 90 aerogénérateurs de la catégorie des 600 kW. Si cette électricité devrait être fournie par une centrale à Charbon, ce seraient près de 230 000 Tonnes de Dioxyde de Carbone qui auraient été rejetées dans l'atmosphère. L'effet équivalent visant à fixer cette quantité de dioxyde de carbone de l'atmosphère aurait nécessité la plantation de plus de 12 millions d'arbres.

Afin de préserver l'habitat naturel, de larges couloirs de quelques centaines de mètres ont été aménagés sur les cimes inhabitées entre les Aerogénérateurs pour permettre le passage des oiseaux migrateurs. Des études statistiques ont prouvé que l'impact de ce projet sur l'écosystème local restait négligeable.
 
Parc Eolien "Amogdoul"Entré en opération le 13 Avril 2007, le parc éolien "Amogdoul" à une capacité de 60 MW. Situé dans la région d'Essaouira sur la côte Atlantique du Maroc (à quelques 400 kilomètres au Sud de la ville de Casablanca)  le Parc Eolien d'Amogdoul a permis de mettre en évidence la ressource éolienne des vents Alizés dans la région.

Situé sur l'une des pointes les plus occidentales des côtes Atlantiques centrales du Maroc (le cap Sim), ce parc éolien jouit d'un accès aux vents alizés assez particulier. Le parc éolien d'Amogdoul se trouve en effet à plus de 600 km au Nord des côtes Sahariennes, alors qu'il bénéficie du même régime de vents Alizés.

Ainsi, ce parc éolien reste assez proche des centres de consommation urbains intégrés au réseau électrique marocain en y injectant une production moyenne annuelle assez significative de 210 GWH. Celle-ci est fournie par 71 aérogénérateurs individuels de 850 kW. En termes d'impact environnemental, le parc d'Amogdoul contribue à une réduction d'émission de gaz à effet de serre équivalente à 156.000 tonnes de CO2 par an dans cette région. De ce fait, ce projet bénéficie des Mécanismes de Développement Propres MDP liés au Protocole de Kyoto.
 
 Parc éolien de Tanger I "Dahr Saadane"Entré en production le 28 Juin 2010, le parc éolien de Tanger I "Dahr Saadane" d'une puissance de 140 MW comprend 165 aérogénérateurs de 850 kW. Situé à la pointe Nord du Maroc, ce Parc met en évidence le couloir éolien du détroit de Gibraltar dont les vitesses du vent sont parmi les plus élevés sur le continent.
 
Réalisé avec l'appui financier de la Banque Européenne d'Investissement BEI, le bailleur de fonds Espagnol Institudo de Credit Official ICO et la Banque Allemande KFW sur un site éolien très favorable, ce parc éolien devrait être très productif et générer près de 536 GWh/an.
 
En termes d'impact environnemental, le parc éolien de Dahr Saadane a été équipé avec des pales à faible niveau sonore, et aménagé sur des emplacements permettant de préserver les routes migratoires des oiseaux qui survolent la région.
 
Le parc éolien de Dahr Saadane dont les Mécanismes de Développement Propres MDP liés au Protocole de Kyoto ont été approuvés contribuent à une réduction d'émission de 368.000 tonnes de CO2 par an. Lancé à l'inauguration de ce parc, l'Initiative 1000 MW de projets de parcs éoliens de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) vise à intégrer une fabrication locale d’aérogénérateurs permettant de renforcer le tissu économique et industriel de la région.
e-max.it: your social media marketing partner
FaLang translation system by Faboba