En mars 2016, le résultat de l’appel d’offre d’une capacité de 850 MW du Programme Eolien Intégré de l'ONEE du Maroc à consacré le prix de l’électricité éolienne le plus compétitif au monde. A 2.7 €cent/kWh sans mécanismes de subventions et une intégration industrielle locale pouvant atteindre 70% de l’investissement, le secteur est bien placé pour atteindre des prix encore plus bas.

Dès 2002 nous avions mis en ligne la simulation suivante: en se basant sur une production annuelle moyenne de 3400 heures et un investissement initial de 1000 €/kilowatt obtenu à travers une économie d'échelle avec 5% de taux d'intérêt ajusté, 20 ans de durée de vie et 2% de l'investissement en coûts annuels de fonctionnement et maintenance, le prix de revient de l'électricité produite par un aérogénérateur est de 3.0 €cent/kWh. Notons que d'après les mesures de vents effectuées sur ce territoire, la production annuelle moyenne pourrait atteindre plus de 4500 heures.

Ligne Haute Tension de 225kV a 20 km de TarfayaA titre indicatif, le transfert de cette énergie à partir des plateaux Saharien de Tarfaya jusqu'en Allemagne par exemple, nécessiterait une longueur de ligne Haute Tension de 3500km dont 28km de câble sous-marin. Le prix de revient de l'électricité produite au Sahara ainsi rendue en Allemagne serait de moins de 4.4 €cent/kWh. Ce montant inclus tous les coûts inhérents à la production et au transport de cette énergie.

Les pertes de charges liées au transport calculées avec une ligne Haute Tension en Courant Continu de 5 GW de capacité, sont limitées et ne représentent en fait qu'un dixième du prix de l'électricité rendue à 4.4€cent/kWh soit 0.4€cent/kWh [Czisch].

Avec les vitesses de vents mesurées sur place et l'utilisation des meilleurs sites, les coûts de production devraient être nettement améliorés.

L'utilisation de l'énergie éolienne à grande échelle fait baisser le prix du Kilowatt éolien. Alors que le coût moyen du Kilowatt éolien en Espagne était descendu à 850 €/kW, la croissance de la demande a engendré une pression sur le marché. Des capacités de fabrication initialement limitées ont fait monter les prix des aérogénérateurs. Avec la crise économique mondiale de 2008, ceux-ci n’ont cessés de diminuer en raison d’une baisse de la demande couplée à l’élimination des subventions. La production industrielle globalisée et les progrès technologiques ont rendu cette filière compétitive. En installant près de 20 GW d'aérogénérateurs par an (soit 50% du marché mondial depuis l'année 2010), la Chine a réussi à impacter le prix de la capacité éolienne installée de façon significative. Avec une moyenne de US$ 2,5 cents/kWh en 2013, le coût de l'énergie éolienne incluant des subventions a atteint un niveau historiquement bas aux États-Unis. En intégrant des composants locaux, l'accès à l’électricité éolienne bon marché peut avoir un impact considérable sur la compétitivité industrielle d’un pays.

Les aérogénérateurs utilisés au Sahara ne devraient pas nécessiter les coûteuses options caractéristiques des zones densément peuplées d'Europe. La standardisation des composants à travers une fabrication locale d'aérogénérateurs adaptés à un projet de grande envergure, permettrait le transfert d'industries entières dans la région. La compétitivité de l'électricité engendrée par l’économie d’échelle du projet Sahara Wind contribuera à faire baisser les prix de l'électricité des réseaux énergétiques actuels.

e-max.it: your social media marketing partner
FaLang translation system by Faboba